Bio

Éric Mézan vit et travaille à Bellême, dans le Perche, et à Paris. Il a étudié l’Histoire de l’art à la Sorbonne et la stratégie militaire à l’École Spéciale Militaire de Saint Cyr.

Dans ses ateliers, du Perche et du Faubourg Saint-Antoine à Paris, il mène sur un mode exploratoire son travail photographique, de céramiste, ses recherches sur le son, la vidéo, et il dessine.

Enfant-soldat, c’est à l’âge de quatorze ans et demi qu’il devient photographe. Tandis qu’il apprend à tirer au fusil d’assaut et à sauter en parachute, il s’initie en parallèle aux tirages de ses propres négatifs photographiques au laboratoire argentique. Il intègre Saint-Cyr à 19 ans et demi, puis il rejoint la Brigade de Sapeurs- Pompiers de Paris où, jeune officier, il exerce durant plusieurs années des responsabilités opérationnelles en unités d’incendie et de secours. Il organise sa première exposition au centre de secours de Chateau-Landon dans le 10ème arrondissement.

À l’approche des années 2000, Il poursuit ses recherches photographiques et assure le co-commissariat de nombreuses expositions telles que « La plaque à Marcel », « Je n’ai pas l’esprit de groupe », « Not a Lear », etc. avec les commissaires d’exposition Laurent Goumarre, François Quintin, Jimi Dams, etc. Il assiste également pendant plusieurs mois l’artiste Tania Mouraud tout en poursuivant ses études en DEA d’Histoire de l’art à la Sorbonne avec Serge Lemoine et Jean-Claude Lebensztejn.

En l’an 2000, il fonde Art Process, une agence d’art contemporain qui attire rapidement une clientèle de collectionneurs privés et institutionnels pour lesquels il organise des « expéditions » internationales dans le monde de l’art contemporain à Londres, Berlin, Rome, Madrid, New York, Miami, Moscou, Tokyo, Pékin et Shanghai. Il réalise alors plus de quinze milles clichés et séquences filmées sur tous les continents où le conduisent ses voyages.

Durant deux années, il se forme à l’apiculture à la Société Centrale d’Apiculture et à l’Union Apicole Ornaise, puis devient apiculteur à Paris et dans le Perche. Il mène aujourd’hui cette aventure apicole comme un véritable projet artistique sur la matière du vivant.

En 2021, il inaugurera la VILLA des ILLUSIONS, un artist-run space dans le Perche, fondée avec la romancière et essayiste Nane Beauregard. Ils y proposeront des invitations et résidences d’artistes, un espace d’exposition, une maison d’édition de livres et d’objets d’artistes, trois ateliers (céramique, photo, son) et une maison d’apiculture.